Tristan Lauber

Pianist

Tristan Lauber Piano Studio

Beethoven 9th

Tristan Lauber détient un doctorat de l’Université de Montréal. Il a aussi remporté plusieurs prix prestigieux, notamment le « Grand Prix » au Concours de Musique du Québec, le premier prix au Concours de l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières, le premier prix des finales provinciales et le troisième aux finales nationales du Concours de Musique du Canada. En 1992, dans la catégorie « Tremplin International » du même concours, il s’est mérité la troisième place. Ayant fondé le quintette Allegro de Montréal, il s’est classé premier en musique de chambre au Festival National CIBC de St. John’s à Terre-Neuve. Il a reçu des bourses et des prix du Conseil des arts et lettres du Québec, ainsi que de la fondation « Les amis de l’Art », entre autres.

Les saisons récentes ont compris une participation au concert gala de l’Alliance Musicale à la salle Pierre-Mercure, deux concerts au festival international de musique de chambre d’Ottawa ainsi qu’un concert à Kobe, au Japon, ou son interprétation du concerto K.459 de Mozart avec l’orchestre du festival Arkadia fût décrite par le critique Takahiro Shibata comme étant « d’une beauté simple et rafraîchissante. »

Tristan Lauber a effectué trois tournées en Asie en tant qu’artiste invité des ambassades suisse et canadienne. Il a joué à Séoul, Pusan,Tokyo, Kuala Lumpur, Kobe, Osaka et à Singapour. Il fut également invité par l’Université des Philippines à donner des cours de maître au campus Diliman à Quezon City, où son interprétation des « Tableaux d’une exposition » de Moussorgsky, fut remarqué par le Philippine Daily Inquirer par ses « couleurs sonores, sa vivacité d’esprit, sa majesté et son éloquence envoûtante… ». Il a aussi donné des cours au Conservatoire Royal de Toronto à Séoul, à l’Université Putra Malaysia et au Collège Sedaya à Kuala Lumpur, ainsi qu’à la « Crane School of Music » à Postdam, dans l’état de New York. Il est fréquemment invité à juger divers concours au Canada.

Tristan Lauber a étudié avec Marc Durand, André Laplante, Monique Deschaussées et Anton Kuerti. Il vit et enseigne à Montréal.

  • « ... (à propos du Prélude et Fugue de Raymond Daveluy) quelle inspiration aussi, chez l'interprète. Il faudra réentendre ce jeune Tristan Lauber ... »     Claude Gingras, La Presse (Montréal)

  • « ... L'étude de Rachmaninoff était lyrique et vibrante avec une structure puissante, la texture riche et variée...Une interprétation professionelle du concerto Empereur, tant pianistiquement que musicalement. Fait pour la scène! ... Un pianiste très doué, qui se dirige vers une brillante carrière!... »  Charles Reiner, Université McGill
  • « ... Un nom à surveiller! Ce jeune pianiste vietnamien/suisse/canadien pur-laine de Montreal possède dix doigts bien astucieux! ... sa technique souple et flexible ... le Bach, le Schumann et sa propre transcription du prélude de Tristan furent particulièrement efficaces!... »   The Hamilton Spectator